picto

Intubation difficile

Défi

La gestion des voies aériennes supérieures regroupe un ensemble de techniques très pratiquées en anesthésie ainsi qu'en dehors du bloc opératoire.
Plusieurs études ont montré qu’en réanimation ou dans les services d’urgences, les taux de complications sont plus élevés quand un échec à l’intubation trachéale survient (1). Les sociétés savantes s’accordent sur la nécessité de bénéficier d’un bronchoscope dans les services de réanimation pour faire face aux imprévus lors d’une intubation difficile (1,2). Le Broncoflex®, dans son conditionnement stérile, peut facilement être stocké et est toujours prêt à être utilisé dans toutes les circonstances et à n’importe quel moment.

Le bronchoscope, alternative nécessaire en cas d’intubation difficile

Selon les sociétés savantes, on parle d’intubation difficile après 3 (ou 2 selon les pays) échecs à l’intubation trachéale quelle que soit la technique utilisée.

Ces situations concernent 10 à 20% des intubations chez les patients de réanimation associant à un risque de morbidité accru des complications importantes (hypoxie et risques associés : dommage cérébral, arrêt cardiaque) (2).

Risque de complications après 3 tentatives d’intubation réalisées avec un laryngoscope.
Étude portant sur 10 000 intubations trachéales difficiles sur une période de 10 ans (3).

x14

Risque
d'hypoxie sévère

x6

Risque d'intubation
oesophagienne

x7

Risque
de régurgitation

x7

Risque
cardiaque

Temps d’indisponibilité pendant le retraitement

Toujours disponible et stérile,
le Broncoflex® S comme alternative

Ces données et études démontrent qu’en cas d’intubation difficile, il est préférable d’utiliser d’autres méthodes adaptées sans quoi les risques de complications augmentent de façon importante. Les sociétés savantes recommandent de disposer, dans un chariot d’urgence pour l’intubation difficile, de différents matériels dont un bronchoscope comme alternative à un laryngoscope après plusieurs tentatives infructueuses (1,2).

image Disponibilité augmentée

Disponibilité augmentée

Le Broncoflex® supprime toutes les contraintes de désinfection, de réparation et d’entretien des bronchoscopes réutilisables. Il est toujours disponible et peut être stocké dans votre chariot d’urgence prêt à être utilisé 24h/24, 7j/7.

image Conditionné sous poche stérile

Conditionné sous poche stérile

Pouvoir disposer d’un bronchoscope stérile en toute circonstance réduit le risque de contaminations croisées pour les patients et génère des économies de traitement et de prise en charge éventuelle (4).

image Coût fixe, budget maitrisé

Coût fixe, budget maitrisé

Contrairement aux idées reçues, les études médico-économiques démontrent que le coût d’utilisation d’un endoscope à usage unique est équivalent à celui des endoscopes réutilisables et permet même de réaliser des économies selon les cas (5).

image

image

Contactez-nous
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Bibliographie

1 - Major complications of airway management in the UK: results of the Fourth National Audit Project of the Royal College of Anaesthetists and the Difficult Airway Society)
2 - Intubation difficile et extubation en anesthésie chez l'adulte - Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar).
3 - Emergency Tracheal Intubation: Complications Associated with Repeated Laryngoscopic Attempts
4 - Anderson, Deverick & B Kirkland, Kathryn & Kaye, Keith & A Thacker, Paul & Kanafani, Zeina & Auten, Grace & Sexton, Daniel. (2007). Underresourced Hospital Infection Control and Prevention Programs: Penny Wise, Pound Foolish? •. Infection control and hospital epidemiology : the official journal of the Society of Hospital Epidemiologists of America. 28. 767-73. 10.1086/518518.
5 - McCahon, Robert & K. Whynes, D. (2015). Cost comparison of re-usable and single-use fibrescopes in a large English teaching hospital. Anaesthesia. 70. 10.1111/anae.13011.